Parcours de réussite : devenir boulanger

17décembre 2020
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Vincent (22 ans), qui nous explique son parcours dans les métiers de l’alimentation.

Dès l’âge de dix ans, je savais ce que j’avais envie de faire. Attiré sûrement par l’odeur du pain chaud mais également curieux de nature, j’avais l’habitude d’aller voir travailler le boulanger qui était un ami de mes parents. Dès que cela était possible je passais, chaque année, une partie de mes vacances à la boulangerie.

C’est donc naturellement qu’après la troisième, je suis parti en apprentissage, pour préparer un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) Boulanger, au Centre de Formation d’Apprentissage de la Chambre de Métiers et d’Artisanat du Lot-et-Garonne « CFA La Palme Agen ».

Grâce aux conseils et à la passion communicative de Monsieur Laclavère, qui était alors mon enseignant principal, j’ai
validé mon diplôme en 2012.

A l’issue de celui-ci, j’ai enchaîné par une formation conduisant au CAP pâtissier que j’ai obtenu en 2014. Particulièrement passionné par mon travail, et désireux de pouvoir me confronter à un certain nombre de challenges, je me suis présenté au concours régional du « Meilleur Croissant d’Isigny » puis au concours du « meilleur jeune boulanger ». Classé second à l’issue des épreuves, j’ai fait, à cette occasion, la connaissance de Gérard Livigni formateur à l’École Supérieure des Métiers de MURET. Celui-ci m’a parlé de la Mention Complémentaire «boulangerie spécialisée». Souhaitant diversifier et enrichir mes connaissances dans ce domaine, j’ai choisi de changer de maître d’apprentissage et de préparer, en alternance, en un an, cette formation à l’ESM de MURET.

Mon employeur, Monsieur Joël Panissard étant établi à AGEN, je faisais donc régulièrement la navette pour me rendre au centre de formation. J’ai eu ainsi la chance d’utiliser d’autres produits, de découvrir d’autres techniques, d’autres méthodes de fabrication. Cette année-là, j’ai eu également l’opportunité de m’inscrire au concours : «le blé en herbe», proposé par l’Union départementale des boulangers de Haute-Garonne.

Après l’obtention de la Mention Complémentaire en 2015, j’ai décidé de partir travailler à TOULOUSE, pour élargir mon horizon professionnel et préparer, par apprentissage, un Brevet Professionnel.

C’est au cœur de la ville rose, Chez Monsieur et Madame Le Galo, au sein de la «boulangerie Saint Georges» que j’ai poursuivi ma formation. Au cours de ces deux années de formation, j’ai participé aux épreuves départementales, régionales puis nationales, des «Olympiades des Métiers». Ce challenge m’a amené à me dépasser et à développer chez moi l’esprit de compétition. Ce fut une belle expérience.

C’est en 2017 que j’ai validé mon Brevet Professionnel. Profitant des liens qu’avait tissés mon formateur, Monsieur Livigni, avec des professionnels Bruxellois, j’ai eu l’occasion d’effectuer un voyage dans la capitale Belge où l’on m’a proposé un emploi chez un leader mondial, grand groupe du secteur de la boulangerie, pâtisserie et chocolaterie : «Puratos».

Bien que désirant passer un Brevet de Maîtrise, je n’ai pu refuser la proposition d’embauche qui m’était proposée. Je travaille actuellement en contrat à durée indéterminée, une semaine sur deux à BRUXELLES et l’autre semaine près de la frontière Allemande. Je fais essentiellement des démonstrations pour les clients du groupe et utilise pour cela les produits commercialisés par la marque.

Je m’épanouis totalement tant sur le plan professionnel que personnel.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

Il est important de faire des stages de découverte professionnelle. C’est la seule façon de se rendre compte si on est fait pour faire tel ou tel métier.

Vincent FOGAROLI

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite