Parcours de réussite : devenir coiffeur

13janvier 2021
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Jorddy (24 ans), qui nous raconte son parcours dans les métiers de la Beauté et du Bien-être.

Depuis mes trois ans, je voulais devenir coiffeur ; cette «vocation» première ne m’a jamais quitté, mes parents qui adhéraient à mon projet, m’ont toujours soutenu dans ma volonté d’exercer ce métier.

En classe de troisième j’ai effectué un stage de découverte dans un salon de coiffure de MURET ; ce qui n’a fait que me conforter dans mon choix d’orientation.

J’ai donc naturellement choisi de faire un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) coiffure. J’ai préparé ce diplôme au lycée Hélène Boucher de TOULOUSE. Je l’ai obtenu en 2011.

Afin de compléter ma formation et pouvoir ouvrir mon propre salon de coiffure, ce qui était mon vœu le plus cher, j’ai décidé de faire un Brevet Professionnel (BP). J’ai suivi cette formation en alternance, entre le lycée Hélène Boucher et un salon indépendant de MURET. Ce salon s’appelait Art et Apparence, ma tutrice Céline Hernandez.

A l’issue de mon BP, j’ai effectué un remplacement de quatre mois chez Céline Hernandez, en qualité de manager.

Suite à ce remplacement, j’ai été pris en CDI Contrat à Durée Indéterminée) au sein du salon de coiffure Bossa Moda situé à l’intérieur de la Galerie marchande du centre LECLERC de ROQUES-SUR-GARONNE, où je suis resté un an et demi. (Maintenant ce salon a fermé ses portes).

Alors que je n’étais pas encore coiffeur, ma famille convoitait déjà le salon du village où nous habitions. Un beau jour j’ai appris que Colette, propriétaire de ce salon, le vendait. Le lendemain, avec le concours de mes parents, j’en faisais l’acquisition ! Cela fait maintenant 3 ans que je suis installé.

J’ai fait de mon projet un rêve et de mon rêve une réalité.

Au moment des examens, je participe en qualité de membre du Jury professionnel, à l’évaluation des compétences des candidats au CAP coiffure et au Brevet Professionnel.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

La coiffure n’est pas une voie de garage. Il faut avoir l’envie d’apprendre. Il faut savoir parler et écouter le client.

Jorddy COLLONGUES

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite