Parcours de réussite : devenir gérante de haras

6janvier 2021
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Charlotte (20 ans), qui nous explique son parcours dans les métiers du Cheval et de l’équitation.

Mes parents ayant une exploitation agricole, j’ai eu, très jeune, une passion pour les chevaux.

A l’issue de la classe de troisième, j’avais constitué un dossier d’orientation pour intégrer un Bac Professionnel CGEH (Conduite et Gestion d’Entreprise Hippique). J’avais choisi, en premier vœu, le lycée Armand Fallières de NERAC et en deuxième vœu, le lycée Agricole de MIRANDE.

Pour être retenue dans cette formation, il faut avoir satisfait, préalablement, aux épreuves hippiques. N’ayant pas été retenue sur mon premier vœu, j’ai eu la chance de concourir et d’être reçue aux tests organisés par le lycée Agricole de MIRANDE.

Lors de la première année, j’ai accompli ma période de formation en entreprise, au Haras de la Gesse, spécialisé dans l’élevage, la valorisation et la vente de chevaux de dressage. Au cours des deux autres années, je suis restée en stage dans la même entreprise.

Il faut dire que ce terrain de stage était particulièrement intéressant, de par la nature des activités proposées, du nombre important de chevaux, (près de trois cents), et de la diversité des races représentées (chevaux Allemands et Lusitaniens notamment). Exigence, rigueur, était le lot quotidien des activités qui m’étaient confiées. J’ai beaucoup appris sur la gestion de l’écurie et des moyens mis en place pour arriver au plus haut niveau de compétition.

En 2015, j’ai obtenu mon Baccalauréat et je suis sortie major de ma promotion. Au cours de ma formation, j’ai eu l’occasion de participer à de nombreux concours et spectacles équestres.

J’ai ainsi participé, en 2012, au championnat de France de dressage artistique et j’ai remporté la médaille d’or. J’ai concouru, en équipe, au championnat d’Europe junior « working equitation », qui s’est déroulé en novembre 2015 au Portugal. Nous avons remporté la médaille d’argent pour la France au classement général et la médaille d’or pour le tri du bétail.

A ce jour, j’ai repris la compétition en dressage et je sors en catégorie Pro.

Mes professeurs souhaitaient que je poursuive mes études et m’encourageaient à continuer. Personnellement, je n’avais qu’une hâte : avoir mes dix huit ans pour pouvoir faire les démarches administratives afin de constituer mon dossier d’installation et intégrer l’entreprise familiale pour développer la partie équestre.

Pour cela, j’ai suivi et j’ai satisfait au 3P (Plan de Professionnalisation Personnalisé) qui confère au détenteur, la capacité professionnelle agricole nécessaire pour l’accès aux aides nationales à l’installation.

Après avoir défendu mon dossier, j’ai effectué, après sélections, une formation de cinq semaines portant sur l’insémination équine, au Haras du Pin. Ce diplôme m’a permis de développer la partie élevage, car j’insémine moi même mes juments. J’ai par ailleurs fait acte de candidature et j’ai été retenue pour suivre une formation de trois mois, au Cadre Noir de
SAUMUR afin de préparer et obtenir le DEJEPS (Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports) spécialité perfectionnement sportif, mention dressage. Ce diplôme, que j’ai validé, me donne le droit d’enseigner.

Actuellement, je gère intégralement, la partie hippique de l’exploitation qui s’appelle : «Le Domaine du Passage» et qui est située à MANCIET, dans le Gers. Je m’épanouis pleinement dans mon travail, que je vis avec passion.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

Si l’on fait les choses avec passion et raison, on ne peut que réussir surtout si l’on travaille en conséquence et qu’on est bien entouré.

Charlotte CESI

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite