Parcours de réussite : devenir perruquière

28décembre 2020
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Audrey (29 ans), qui nous raconte son parcours dans les métiers de la Coiffure et de l’Esthétique.

Passée en primaire par une classe CLIS : classe d’intégration scolaire, j’ai effectué un parcours assez laborieux au collège Sainte Famille de TOULOUSE.

Dès mon plus jeune âge, j’aimais dessiner des coiffures et notamment des chignons aussi, lorsqu’en troisième, j’ai effectué mon stage de découverte, j’ai choisi de le faire dans un salon de coiffure. Ce stage fut pour moi l’occasion de conforter mon choix d’orientation.

Ainsi, je suis partie préparer un CAP Coiffure au lycée Jasmin de TOULOUSE. J’ai obtenu mon diplôme en 2008 et décidé de compléter ma formation par la préparation, en un an, d’une Mention Complémentaire styliste-visagiste.

Afin de parfaire mes connaissances et d’élargir mes compétences, j’ai choisi de préparer un BP coiffure (Brevet Professionnel) en alternance entre le lycée Jasmin et mon employeur, Jacqueline Montaut à TOULOUSE. J’ai obtenu mon diplôme en 2012 et suis partie travailler dans un des salons de Jean-Claude Aubry.

Ma carrière professionnelle semblait lancée lorsque, allergique à certains produits, je suis tombée malade et j’ai dû m’arrêter pendant un an. Cela a été très dur, une vraie remise en question s’est imposée à moi.

Bénéficiant d’un POI (Programme Orientation Insertion), j’ai suivi une formation avec la MFR, (Maison Familiale et Rurale) de LAUNAGUET. J’ai rencontré, là, des personnes qui m’ont beaucoup aidée et j’ai pu faire un stage chez « Pro New Hair», à L’UNION.

Quelques mois après, j’ai fait acte de candidature au lycée Hélène Boucher de TOULOUSE pour préparer, à la rentrée de septembre 2014, le Bac Professionnel perruquier-posticheur ; et c’est ainsi que j’ai, à 25 ans, repris les études. Cela n’a pas été facile, mais s’il fallait prendre un nouveau départ, j’avais compris que c’était maintenant ou jamais.

Au cours de cette formation, j’ai fait des stages, dans le secteur de la santé, notamment au centre capillaire Corinne Bonnafé de SAINT-GAUDENS.

C’est ainsi que j’ai pratiqué la pose de perruques sur des personnes atteintes de calvitie ou des malades, qui avaient perdu la totalité de leurs cheveux suite à un traitement médical.

J’ai fait également, lors de ma deuxième année, des stages dans le secteur du spectacle, d’une part à l’Opéra de Hambourg avec création de coiffures historiques, pose de perruques et essais sur les comédiens et d’autre part à l’Opéra Bastille de PARIS.

En 2016, j’ai obtenu mon Bac Professionnel.

Ayant toujours gardé le contact avec mes tuteurs de stage, j’ai été informée de l’opportunité de signer un contrat de professionnalisation de 10 mois à l’Opéra Bastille. J’ai postulé, passé un entretien préalable, puis un test pratique et j’ai eu la chance et le plaisir d’être retenue.

A l’issue de ce contrat, j’ai pu continuer à travailler à l’Opéra Bastille où je me trouve actuellement. Je travaille également à l’Opéra Comique en tant qu’intermittent du spectacle.

De mon parcours, je ne regrette rien, j’ai fait de belles expériences et de belles rencontres.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

Surtout ne sous-estimez pas vos capacités, continuez à y croire, foncez, ne lâchez pas prise et ayez de la «niaque». 

Audrey LARGETEAU

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite