Parcours de réussite : devenir poissonnière

16décembre 2020
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Sophie (31 ans), qui nous explique son parcours dans les métiers de l’alimentation.

Scolarisée au collège Elie Faure de SAINTE-FOY-LA-GRANDE, j’ai effectué avec succès un parcours scolaire qui m’a conduit, après la classe de troisième à préparer, au lycée François Magendie de BORDEAUX, un Baccalauréat Sciences et Techniques Industrielles (STI) arts appliqués.

J’ai validé mon diplôme en 2005 et je suis partie à l’ESA, l’Ecole Supérieure des Arts appliqués et du textile de ROUBAIX, pour suivre une formation conduisant à la préparation du BTS design graphique option communication et médias numériques. Mon projet professionnel était de devenir « webdesigner ».

J’ai obtenu mon BTS en 2007. A l’Issue de ma formation, j’ai souhaité intégrer la vie active, mais trouver un travail intéressant dans ce secteur d’activités, a été particulièrement difficile, au point que j’ai dû chercher un «job» dans des domaines totalement différents de celui vers lequel je m’étais destinée.

Afin «d’assurer le quotidien», j’ai quelque peu galéré et fini par accepter un emploi qui n’avait rien à voir avec la formation que j’avais suivie, ni avec mes aspirations. C’est ainsi que j’ai trouvé un emploi de serveuse, à LILLE et que j’ai commencé à travailler dans la restauration. J’y suis restée près de deux ans et acquis un certain nombre de compétences professionnelles tant au niveau du service que du dressage des plats et des assiettes.

Entre-temps, mes parents qui avaient acheté une poissonnerie à GAILLAC, souhaitaient développer la partie traiteur. N’étant pas, pour ma part, attachée à LILLE ni à mon travail, dans lequel je n’arrivais pas vraiment à m’épanouir, c’est un peu naturellement que d’un commun accord, nous avons convenu de joindre l’utile à l’agréable. Ainsi j’ai intégré, en 2008, comme salariée, l’entreprise familiale où j’ai mis à profit mon expérience dans la restauration au service du rayon traiteur.

Désirant m’investir pleinement et trouver dans ce nouveau challenge du sens à ma vie, je me suis lancé un défit, celui de me préparer aux épreuves du concours «Un des Meilleurs Ouvriers de France» qui couronne l’excellence professionnelle. Après de nombreuses et laborieuses séances d’entraînement, d’apprentissage et d’acquisition de connaissances approfondies, j’ai franchi avec succès le cap des épreuves qualificatives. En 2015 j’ai concouru pour la finale et décroché le titre très convoité de «Un des Meilleurs Ouvriers de France».

En 2017, nous avons vendu la poissonnerie de GAILLAC pour prendre une autre affaire à MONTAUBAN qui s’appelle :
«la Marée Montalbanaise». Je suis responsable, plus particulièrement, du rayon traiteur qui est spécialisé autour des produits de la mer. C’est épanouie et pleinement satisfaite de mon activité professionnelle que je me projette dans l’avenir.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

Ne pas hésiter à aller à la rencontre de professionnels afin de découvrir plusieurs secteurs d’activités et pouvoir faire un choix éclairé. Plus vite on rentre dans le métier plus facile est l’évolution professionnelle.

Sophie FERNANDEZ

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite