Parcours de réussite : devenir technicienne de bureau d’études

21décembre 2020
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Lucile (24 ans), qui nous raconte son parcours dans les métiers de l’électrotechnique et de la Maintenance.

Lors de ma troisième que j’ai effectuée au collège Massey de TARBES, j’ai effectué un stage de découverte professionnelle chez ERDF. Ce choix était lié au fait que j’étais déjà attirée plus par les activités masculines que celles qu’on pourrait qualifier, traditionnellement, de féminines. Ce stage s’est très bien passé et a confirmé mes centres d’intérêt.

J’ai donc décidé de préparer en trois ans un Bac Professionnel électrotechnique au lycée Jean Dupuy de TARBES.

Lors de ma première année de formation, j’ai effectué une période de formation en entreprise chez Electronic Service
à SEMEAC près de TARBES. Ce stage m’a permis de découvrir le milieu de l’entreprise, son environnement et les avantages, comme les inconvénients du métier. J’ai participé à plusieurs chantiers et réalisé diverses opérations de câblage.

Au cours de la deuxième année, je suis revenue en formation dans la même entreprise et j’étais associée à des activités
portant sur l’installation électrique de maisons en construction.

Cette même année, j’ai également effectué un deuxième stage chez ERDF et eu l’occasion de faire le tour des services : service ingénierie, service clientèle, service installation…

Lors de ma troisième année de Bac pro, je suis revenu chez ERDF et j’ai été affectée au service ingénierie. Cette expérience
a été très enrichissante.

J’ai validé mon diplôme en 2013 avec mention. Je savais que pour m’engager dans la vie active, il fallait que je prolonge
ma formation car je souhaitais me spécialiser.

Encouragée par mes professeurs et mon entourage j’ai décidé de préparer un Brevet de Technicien Supérieur en électrotechnique au lycée Jean-Dupuy.

Au cours de ma formation, j’ai effectué un premier stage de deux semaines à TARBES chez SETES, Société d’Etudes
Thermiques, Électriques et Structures,
qui est un bureau d’études. J’avais choisi cette société car, d’une part, les activités menées sur les chantiers sont en général plus pénibles pour les femmes que pour les hommes, et d’autre part, je désirais me spécialiser dans la partie études.

Ce stage m’a beaucoup apporté et n’a fait que confirmer mon souhait de pouvoir décrocher, en fin de formation, un poste de «technicien bureau d’études».

En deuxième année, j’ai travaillé sur un projet professionnel qui portait sur l’installation d’alarmes intrusion. Parallèlement
j’ai effectué un stage de quatre semaines dans une auberge de jeunesse pour réaliser une étude d’installation d’alarme intrusion et incendie. J’ai obtenu mon BTS en 2015.

A l’issue de cette formation, j’avais vraiment envie d’entrer dans la vie active et retrouver le monde de l’entreprise. J’ai commencé à chercher du travail. Par le biais d’une agence d’intérim, j’ai décroché un poste de contrôleur qualité dans l’aéronautique au sein de l’entreprise SELA, Société d’Exploitation du Laboratoire Abadie de VIC-EN-BIGORRE, qui est un fournisseur de premier plan de systèmes d’éclairage de cockpit et de cabine pour les avions civils et militaires. J’y suis restée deux ans et je suis partie suite à un plan de licenciements économiques.

Au bout de quatre semaines, j’ai retrouvé du travail grâce à la «boite d’intérim». Depuis 2017 je travaille chez FAUCHÉ, groupe spécialisé dans la conception et l’intégration de solutions en génie électrique. J’ai décroché ce poste, grâce, notamment, aux compétences acquises dans la maîtrise de plusieurs logiciels. Je suis ravie de travailler dans cette entreprise où j’occupe les fonctions et responsabilités de technicien bureau d’études.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir le choix et de pouvoir, le cas échéant, nous tromper et repartir dans la bonne direction. Il ne faut donc pas se priver d’exercer la profession qui nous attire le plus et dans laquelle on pense pouvoir s’épanouir.

Lucile FUENTES

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite