Parcours de réussite : devenir viticulteur

16décembre 2020
by mareussitepro

L’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées a recueilli les témoignages de jeunes pour lesquels la voie professionnelle aura été celle de la réussite et de l’épanouissement. Regroupés par familles de métiers sur le site 55projets.fr, ces témoignages apportent un éclairage original sur la construction d’un parcours de réussite.

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le témoignage de Andoni (22 ans), qui nous raconte son parcours dans les métiers du Vin et de la Vigne.

Ma scolarité au collège se passait bien, j’avais de bons résultats qui me positionnaient en tête de classe ; mes parents souhaitaient que je fasse un second cycle long, ce qui ne correspondait pas à mes aspirations.

J’avais un grand-père qui était, fin connaisseur et grand amateur de vin, c’est sûrement ce qui m’a poussé à m’intéresser aux métiers du vin et de la vigne.

En troisième, j’ai fait mon stage de découverte chez un viticulteur, au «Domaine les Acacias» à BEZOLLES, au cœur de la Gascogne. Mon Maître de stage, voyant que j’étais intéressé, m’a proposé d’aller visiter le lycée agricole de RISCLE. Cette visite a été, pour moi, déterminante puisque, à l’issue de celle-ci, j’ai voulu procéder à mon inscription. Le proviseur a dû appeler mes parents, qui n’étaient toujours pas d’accord sur mon choix d’orientation.

Les ayant convaincus, j’ai fait en 2012, ma rentrée au lycée Agricole de RISCLE pour préparer un Bac Professionnel Conduite et Gestion de l’Exploitation Viti-vinicole.

Pour ma part, j’ai toujours pensé que l’enseignement professionnel n’était pas réservé aux jeunes qui rencontraient des difficultés.

La formation s’est bien déroulée ; tout était nouveau pour moi et je m’en sortais plutôt bien. J’avais de bonnes relations avec mes professeurs et je crois que c’est à partir de cela que j’ai compris que j’allais continuer dans cette voie.

J’ai fait les deux premières semaines de formation en entreprise chez le même tuteur de stage que celui qui m’avait accueilli en classe de troisième. M’ayant poussé à découvrir d’autres techniques, d’autres procédés afin que je puisse diversifier et enrichir mes connaissances, j’ai effectué les autres périodes en entreprise, dans le Beaujolais route du Mont Brouilly au «Château Thivin.»

Ce que je faisais, ce que j’apprenais là, n’avait rien à voir avec ce que j’avais vu et appris, dans le Gers. J’ai eu également la chance de rencontrer des tuteurs qui ont pris le temps de me montrer et de m’expliquer ce qu’étaient le métier et les activités qui en découlaient.

A la sortie de ma formation, en 2015, un poste m’a été proposé, mais mes professeurs m’ont poussé à continuer. C’est grâce à eux que j’ai complété mon cursus en préparant, en apprentissage, un Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA) Viticulture Œnologie.

Je suivais ma formation en alternance entre le lycée agricole de RISCLE et l’entreprise située à PESSAC-LEOGNAN : «Domaine Chevalier», grand cru classé. Ce sont les meilleures années de formation que j’ai passées, tant sur le plan social qu’humain et cela a bien favorisé mon épanouissement.

Pendant l’année 2016 j’ai participé avec mon lycée à quelques concours, notamment en Suisse, à l’occasion du «11ème European Wine Championship» qui regroupait 74 jeunes issus de 37 écoles viticoles européennes. A l’issue des épreuves de mécanique, de viticulture, de vinification et d’œnologie je me suis classé premier et reçu la médaille d’or dans la catégorie viticulture et œnologie Suisses.

Après le BTSA, j’ai décidé de préparer, à MONTPELLIER, en un an, une licence professionnelle «production viticole intégrée et enjeux environnementaux».

En 2017 j’ai validé mon diplôme et j’ai été embauché dans le Médoc au sein d’une maison prestigieuse qui produit un grand cru classé. J’occupe les fonctions de Chef de culture adjoint et je suis ravi de faire ce que je fais. J’occupe un certain nombre de responsabilités et travaille au sein d’une équipe de professionnels particulièrement compétents et sympathiques. Je me lève, tous les matins, heureux d’aller travailler.

Mon message à celui ou celle qui cherche sa voie :

Il ne faut pas baisser les bras, il faut se battre même si ce n’est pas toujours facile.

Andoni DANNOOT

Ce témoignage est issu du Florilège des Réussites de l’Enseignement Technique 2019, réalisé par l’AFDET Occitanie Midi-Pyrénées.

Retrouvez d’autres parcours d’orientation réussis de jeunes issus de l’enseignement technique sur le site 55projets.fr.

Parcours de réussite